Bio

 

Marie Cherrier, auteur-compositeur-interprète de chanson française, née le 31 juillet 1984 et grandit à Onzain (Loir-et-Cher).

Toute jeune Marie commence à composer des mélodies au piano, puis à la guitare. À 17 ans elle se produit dans des bars pour interpréter ses chansons, et complète son répertoire en reprenant des chansons de son père, de Gainsbourg et de Renaud.
Le public est conquis par ses textes et sa voix pleine de révolte. Elle enregistre son premier album Ni vue ni connue en 2004, réalisé par Jean-François Delfour (compositeur de Caroline d’MC Solaar et directeur artistique des Rencontres d’Astaffort, auxquelles Marie participe)
On lui reconnait une étonnante maturité et des paroles d’une grande qualité sur de belles mélodies. Des histoires comme des contes, telle une Brassens en jupon, utilisant un vocabulaire emprunt de mots perdus ou inventés.

Début du succès : elle est invitée au journal de France 2, France Inter, dans les grands festivals (Printemps de Bourges, Francofolies, Alors Chante à Montauban…), dans les salles parisiennes (Casino de Paris, Trianon, Bataclan…), et en première partie de Francis Cabrel, Juliette Gréco, Thiéphaine…
Distingué par le coup de cœur de l’Académie Charles Cros et les 3 clés de Télérama : l’album Ni vue ni connue se vend à plus de 20 000 exemplaires. Il apporte à Marie le respect des grands (« Marie ? Il n’y a rien à changer ! » dixit Francis Cabrel).

Alors quoi ? Son deuxième album, sort en 2007. Plus grave, avec un regard sans concession sur le monde. Une chanson coup de poing pour réveiller Renaud, un hommage à un parent disparu dans Apprends-moi à en rire… France Bleu passe Le Temps des noyaux (où l’on se retrouve face à la grande guerre, sur le Chemin des Dames), puis France Inter, Europe 1, … On voit Marie se promener avec talent dans le sillon des grands auteurs disparus.
La tournée continue en France, en Europe, ainsi qu’au Maroc, Laos, Colombie…, et rayonne sous les acclamations du public à la Cigale en Mars 2008. Cette soirée est enregistrée, et gravée dans un Live à la Cigale.

En 2010, Marie prend du recul et observe le monde changer. Elle s’est installée à Paris et fait la rencontre de Michael Désir, batteur de renom (Ayo, Kéziah Jones, …). Il lui propose une collaboration musicale et devient co-compositeur et réalisateur de son nouvel album. Billie, figure de liberté omniprésente dans ces nouveaux morceaux, nous emmène dans des paysages surréalistes. L’album sort le 27 Mai 2013.
L’accueil est mitigé. La direction pop déstabilise le public des premières heures, et les radios nationales l’ignorent. Les concerts se font rares. Marie quitte alors Paris pour se réinstaller près de la Loire. Elle décide de prendre sa voiture, sa guitare, et de donner des concerts privés chez l’habitant pour retrouver son public.

En Mai 2014, elle retourne en studio et enregistre son quatrième album : L’Aventure, qu’elle produit et réalise elle-même. Accompagnée par Damien Jameau (batterie), Thomas Plès (guitares) et Pierre Bertona (basse), il marque un « retour aux sources » selon son public enthousiaste. On y retrouve ses thèmes favoris comme la liberté, l’évasion et la mer (L’Odyssée, L’Aventure), mais aussi la tendresse (L’hiver s’en fout) ou  l’amitié (Juju).

Décembre 2016, Marie commence à enregistrer un conte musical… À suivre.