NOUVEL ALBUM « L’AVENTURE »

Je dis du vent, LE CLIP :

Filmé et réalisé par Raphaël Triolet.

L’AVENTURE, DISPONIBLE DANS LA BOUTIQUE !

POINTS DE VENTE, et SHOW CASE :

Centre culturel Leclerc, BLOIS (41)

Librairie Labbé, BLOIS (41)

Espace culturel Leclerc, OLIVET (45) – SHOW CASE le 31 Janvier à 16h !

Fnac, ORLÉANS (45)

Librairie Passion Culture, ORLÉANS (45)

Espace culturel d’Auchan, SAINT CYR SUR LOIRE (37)

Cultura, TOURS NORD (37) – SHOW CASE le 14 Février à 15h !

Cultura, CHAMBRAY LES TOURS (37)

Fnac, TOURS (37)

Centre culturel Leclerc de CHINON (37)

Centre culturel Leclerc de SAUMUR (49)

Centre Leclerc SAINT PIERRE LES ELBEUF (76)

À La Grangette SAPOIS (88)

 

 

15 commentaires

  1. chimaybleue

    Merci pour cette chanson cadeau ! De quoi nous mettre en appétit pour l’album. Merveilleuses vibrations vocales et délicate orchestration. Un tout petit bémol personnel : l’effet sur la voix sur « Et la mer me porte … » ma parait superflu et altère la voix et … c’est dommage … Enfin, c’est juste mon avis … A très bientôt pour un concert. Bonne chance.

  2. catmiaou

    Merci jolie Marie pour cette liberté teintée d’audace… Merci à vous « troubadour » des temps modernes d’être et de rester ce que vous êtes au fil de vos chansons. 0 bientôt de vous entendre et de vous écouter….

  3. JOLEVERT

    Marie,
    Ce n’est pas un grand album, c’est un album merveilleux…
    Tout y est : les mélodies, les textes, les arrangements, la voix…
    Marie, tu fais définitivement partie des très grandes de la chanson française…..
    Et tu mérites mille fois d’être enfin reconnue….
    Merci, MADAME Marie Cherrier…… On t’aime !!!

  4. musicangel

    C’est parce que tu es une vraie artiste que j’achète ton album
    C’est parce que l’art c’est la vie qu’on ne peut l’industrialiser
    C’est parce que je préfère mille fois écouter ta jolie voix que
    d’être pendu devant les émissions de « télé-crochet »
    C’est pour tout ça que je te serai fidèle tant que tu seras toi.

  5. JOLEVERT

    Dans un monde de la musique parfait, « L’aventure » serait un album majeur de l’année 2014/2015 (puisque nous sommes déjà en novembre). Il est tout simplement somptueux.
    J’élimine de suite la chanson que j’aime beaucoup moins : Défilé. Heureusement, c’est la seule… Musicalement, elle ne m’accroche pas et ça pour moi, c’est rédhibitoire pour une chanson. Par contre, je trouve le texte très intelligent.

    Cet album possède une homogénéité qui fait qu’on a une Œuvre entre les oreilles. On n’a pas l’impression d’avoir des chansons mises les une après les autres pour constituer un album, mais d’avoir un fil conducteur… la liberté et la volonté de s’en servir pour dire des choses que l’on n’entend plus chez les chanteurs « de télé »…

    Côté textes, j’aime Je dis du vent pour cette critique de l’univers aseptisé de la chanson française actuelle, L’hiver s’en fout pour le fait que chacun d’entre nous peut se l’approprier à travers les doutes que l’on a tous en nous, ce qu’on vit ou ne vit pas avec regrets ou espoirs, L’aventure et Voila pour leur côté libertaire et combatif, L’odyssée pour son prolongement de la sauvageonne Billie, Nana parce qu’elle est juste belle cette histoire (inspirée de Zola, non ?), Dites-moi parce qu’elle nous fait réfléchir à la question prison=solution, Si t’arrive parce qu’un enfant dans notre société, est-ce un cadeau pour lui ?, L’amour en désaccord parce que Stéphane Mondino et parce qu’elle amène quelque chose de différent et de léger tout en posant de bonnes questions sur l’amour, Juju (ma préférée ?) parce que c’est une des plus belles chansons d’amitié que je connaisse, parce qu’elle est merveilleusement écrite et parce qu »elle me file la chair de poule…

    Tous ces textes sont emballés dans une musique que j’adore, des mélodies ciselées comme il faut qui nous emporte… Les instruments sont placés au bon moment, le piano va merveilleusement à Nana, pendant que la guitare nourrit somptueusement Voila… L’odyssée ne sort plus de la tête… Les envolées mélodiques sont somptueuses…

    Oui Marie, « L’aventure » est l’album d’une grande que tu es… (à 30 ans, ça promet)…

    • lemoursois

      Petit rajout à mon précédent commentaire, juste mon avis perso et nullement une critique, sur « Défilé ». Contrairement à vous, musicalement ça accroche bien et ça correspond au texte qui est vraiment très recherché, parfois quelques mots frappent plus fort qu’un long texte, comme des images volées par un flash rapide qui laisse entrevoir un genou, une cuisse ou un sein… et cette basse à l’intro qui tape comme le cœur du manequin qui défile, me rappelle certains morceaux de Stanley Clarke, bassiste de jazz de génie.

  6. lemoursois

    Je viens de lire le long entretien avec David Desreumaux, sans fioriture ni recherche d’effets ou de grands mots qui en jettent, sans langue de bois non plus, une autre approche que tes chansons pour mieux te connaître et t’apprécier et qui donne envie d’en savoir plus.
    Si « Billie » (à mon avis) n’a pas bien marché, ce n’est sûrement pas à cause de sa qualité certaine mais parce qu’il ne correspondait pas à ce que les gens attendaient de toi à ce moment là, on a vite fait de cataloguer un artiste dans une catégorie bien définie et gare à lui s’il s’amuse à sortir du droit chemin et à fréquenter les « chemins de traverses ». Je ne sais pas si cela tient à une certaine étroitesse d’esprit ou une trop grande fidélité à une image, un moule ? L’important pour un artiste est de faire ce qu’il ressent au moment où il le ressent.
    Voilà une dizaine de jours que j’ai reçu « l’Aventure » et que je le découvre un peu plus à chaque écoute, j’aimerais pouvoir te faire part de ce que je ressens devant ces chansons si fortes, si belles, si personnelles, mais j’attends de les avoir mieux assimilées et bien sûr si tu es d’accord.
    Ce que j’ai le plus apprécié chez David c’est son ouverture d’esprit et sa tolérance. Ce qui me fait peur est cette montée de l’intolérance qui pollue tous les domaines. On ne peut plus rien dire sans voir se lever des protestations au nom de tout et de rien. Le temps de la censure serait-il revenu ? Quand je vois la montée de boucliers de certains « bien-pesants » contre Zaz qui a osé dire «À Paris, sous l’Occupation, il y avait une forme de légèreté. On chantait la liberté alors qu’on ne l’était pastotalement.». Heureusement que tout le monde n’a pas « tiré sur l’ambulance » et je trouve que Libération » n’en sort pas grandi.
    Ils devraient méditer cette phrase de Voltaire citée par David « Je ne suis pas d’accord avec ce que tu dis, mais je me battrais pour que tu puisses le dire », peut-être la plus belle phrase sur la tolérance. Le problème est peut-être de savoir jusqu’où on peut ou on doit tolérer ?
    Mais je m’égare un peu et je terminerai en encourageant tout le monde à aller lire cet entretien et écouter cette belle version de « Juju » à la guitare et rien de plus, superbe c’est tout!
    A bientôt et peut-être accepteras-tu qu’un vieux de 63 balais se permette de t’embrasser amicalement.

Poster un commentaire